La Presse en parle...

TURQUIE, Izmir : Orchestre Symphonique National d'Izmir

«  De Rossini à Chostakovitch : la Beauté

Avec l'Ouverture de Guillaume Tell , dès le début du concert, on avait droit à une interprétation magistrale : le chef français Dominique FANAL a su coordonner les belles couleurs des violoncelles, de la flûte, du cor anglais… Son plus grand succès fut cette Cinquième Symphonie de Chostakovitch donnée en seconde partie : comme elle semblait nouvelle !... comme on oubliait l'avoir si souvent entendue à la Philharmonie d'Izmir ! Belle clarté polyphonique des premier et troisième mouvements, excellente conduite des contrastes du mouvement initial, dissonances bien résolues, belle atmosphère, allégée, du deuxième mouvement, agitation et enthousiasme inspiré du Finale . Interprétation tout à la fois vivante et méditative parfois »

Önder Kütahyali

( Journal CUMHURIYET )


FRANCE, Ardèche : Festival « Musique au Volcan  »

«  Fantastique Requiem …. Dès les premières notes, ce fut l'envoûtement . Dominique FANAL possède la musique et la musique le possède, son énergie est fabuleuse, entre lui et le Sinfonietta de Paris   passe un étrange courant qui prend aux tripes… L'oeuvre de Mozart, déjà impressionnante de sensibilité et de force, en est magnifiée »

Nadette ETIENNE

( Journal LE DAUPHINE LIBERE )


EGYPTE, Le Caire : Orchestre Symphonique National du Caire

«  Music Oracular ….

L'Orchestre Symphonique National du Caire était dirigé par Dominique FANAL , dont c'était la première visite également. De cette collaboration, «  l'oracle a parlé  »… Ce pourrait être le début d'une histoire passionnelle entre Saint-Saëns et notre public (…) Les dernières notes de l'oracle furent celles de la Symphonie Fantastique de Berlioz. Quoi que vous en attendiez, cette œuvre est à chaque fois, toujours, splendide. FANAL nous a livré là des révélations. Son mordant et son attention scrupuleuse à tous ces moindres détails qui font les grands ouvrages, faisant, tout au long des cinq mouvements, rayonner d'éblouissants éclats et surgir de bouleversantes visions romantiques… Tout est en place, sans pour autant avoir de nom : c'est la Musique tout simplement, ouvrant sur des visions infernales ou des félicités paradisiaques. Dominique FANAL mérite nos hommages pour cette pure offrande berliozienne , tel un palliatif à la menaçante absurdité de nos existences… »

David BLAKE

( Journal AL-AHRAM )


ALLEMAGNE, Mannheim : Orchestre de Chambre de Mannheim au Rosengarten

( Stamitzsaa l )

«  Mit rauhen Charme

Le leader du Sinfonietta de Paris , Dominique FANAL , chef invité de la soirée, a montré un tempérament animé, un grand engagement physique, une rythmique impétueuse »

( MANNHEIMER MORGEN )

«  FANAL est un chef globe-trotter  - aussi doit-il être un bon chef : pas de doute là-dessus ! Ce musicien va vraiment à l'essentiel, ne s'embarrassant pas des détails qu'il juge affectés ou dérangeants, sa respiration est libre, sa conception globale. Et, parce qu'il va à l'essentiel, il nous livre un «  Mendelssohn-nature  », un «  Mendelssohn-bio  » dirait-on, dont il rend de manière originale les structures de la 9è Symphonie pour cordes.

L'Orchestre de Mannheim, très malléable, nous offrit cela, tels quelques fruits dans une corbeille… Pas de débauche chez Mendelssohn : le début fut chantant, comme il se doit, les archets étaient pleins et robustes. Les Menuets et Trios de Schubert furent des friandises privées de tout ce sucre perfide et parfois alourdissant. Dans le Concerto Grosso d'Ernest Bloch, Dominique FANAL mit l'accent sur la fureur. Et les Sept Episodes d' Hanno Haag apportèrent mélancolie et poésie à l'auditoire… »

Gerd KOWA

( Journal DIE RHEINPFALZ )


USA, Alexandria : Alexandria Symphony Orchestra (Washington DC, Virginia )

“ Avec l'Orchestre Symphonique d' Alexandria , en très grande forme, dirigé par le chef invité Dominique FANAL , le Pelléas et Mélisande de Fauré sonna élégamment, avec ses couleurs et juste ce qu'il faut de précision, et la Symphonie de Bizet dansa avec exubérance. Extrêmement attentifs aux détails de phrasé et d'articulation chez Bizet, il apporta aux cordes la clarté et l'articulation nécessaires, et permit aux vents de s'exprimer avec art.

Alexander Kerr - tout juste recruté comme nouveau violon-solo du Royal Concertgebouw d'Amsterdam - et FANAL semblèrent complices dans une approche commune de cette musique (le Concerto de Mendelssohn), dont il faut exploiter les possibilités lyriques… »

Jean REINTHATER

( Journal WASHINGTON POST )

«  Particularly effective was Fauré's Pelléas et Mélisande , with its haunting and tantalizing enigmatic themes (…) Under Dominique FANAL , orchestra and soloist achieved solid rapport and created a thrilling musical experience - a standing ovation ensued »

( ALEXANDRIA GAZETTE )

USA, Spartanburg : Converse Sinfonietta (South-Carolina )

Dominique FANAL : ADDING PASSION ! Guest conductor inspires students to expanse limits....

( HERALD JOURNAL, “Life” )


POLOGNE, Walbrzych : Filharmonia Sudecka (Silésie )

« … et enfin la Symphonie de César Franck, dont seules les formations bien matures peuvent s'emparer, œuvre qui se doit de satisfaire et ses interprètes et son public - ce qui, justement, fut le cas. Le chef d'orchestre français Dominique FANAL s'en est chargé. Il a porté cette page monumentale, lui restituant sa forme claire et limpide, tout en donnant vie aux passages les plus animés, avec toujours ce romantisme enthousiaste et ces rubati audacieux. Une mention spéciale au groupe des cordes - la fierté de Jozef Wilkomirski -, pour ses sonorités d'une grande intensité expressive, mais aussi aux vents, qui se sont imposés par leur grande qualité de justesse et la précision de leurs soli , les bois notamment. Tout ceci prouvant une solide préparation, dont le résultat apporta un véritable triomphe aux musiciens de la Philharmonie de Walbrzych »

Kazimierz KOSCIUKIEWICZ

( Journal RUCH MUZYCZNY , Wroclaw )


USA, Peoria : Peoria Symphony ( Illinois )

“ The concert also presented two other musical treasures, both nicely conducted by guest artist Dominique FANAL , Director of the Sinfonietta de Paris . Mozart's Violin concerto n° 5 , delivered with energy (...) and Fauré's Requiem - the performers acquitted themselves admirably, delivering the piece with clarity and prayerfulness”

( Journal STAR )


ARGENTINE, Rosario : Orchestre Symphonique de Rosario

«  Dans l' Andante du Concerto de Saint-Saëns, on a pu assister à la meilleure « compénétration », au meilleur dialogue possibles entre soliste et orchestre - comptant en Dominique FANAL , avec force et véhémence, un idéal bâtisseur de cet édifice (…). Dans sa Symphonie Dramatique opus 17, d'après Roméo et Juliette , Berlioz accentue encore le drame shakespearien, avec une emphase caractérisée : tonalités obscures et pathétiques voulues par l'intrigue, transparence, occulte sous-jacent… FANAL a su mettre en évidence ces climats envoûtants (…). La précision des lignes ciselées par FANAL , ainsi que le sérieux du travail accompli par les solistes du « Symphonique », nous ont valu la version espérée du Boléro … »

V. MUÑOZ

( Journal LA CAPITAL )


ESPAGNE, Malaga : Orchestre Symphonique de Malaga

« Sous la direction de Dominique FANAL , Maestro invité, on retrouva dans la belle ouverture d' Obéron les caractères du style de Weber, son exotisme, le romantisme de ses thèmes et sa virtuosité… Gestique marquée et appuyée, clarté du geste et de la mesure… Son travail fut excellent, d'où ces ovations et ces rappels répétés à la fin de la 5è Symphonie de Tchaïkowsky  »

( Journal SUR )

ESPAGNE, Majorque : Festival de Musique de Palma-de-Majorque

«  L'orchestre symphonique parisien apporta un nouvel intérêt au 5è Festival de Palma, tant au niveau des choix musicaux, que des solistes, que de l'interprétation. Le chef, Dominique FANAL , dirigea, de main de maître, orchestre et solistes qui, tous, collaborèrent le plus soigneusement du monde, et apportèrent à toutes ces œuvres une santé vivifiante »

Harold J. GREENBERG

( Journal DAILY BULLETIN )

« L'orchestre, sous la direction énergique de FANAL , habitué aux styles les plus différents, interpréta le programme avec « brillant », suggérant avec insistance et ouvertement les effets de timbres, restant toujours efficace dans la douceur et les pianissimi »

( Journal DIARIO DE MALLORCA )


FRANCE, Annecy : musique contemporaine avec l'orchestre de chambre de la ville

« L'ensemble orchestral soutient avec aisance et souplesse cette œuvre moderne, dirigée avec autorité discrète par Dominique FANAL  »

R. G. D.

( Journal LE DAUPHINE LIBERE )


FRANCE, Le Mans : concert pour l'Arménie avec la mezzo-soprano Lyne Dourian

« En saluant ici Dominique FANAL , talentueux fondateur et directeur artistique de cet ensemble parisien qui a pour lui - parmi les jeunes formations de haut niveau - l'intelligence et le brio, et des collaborations artistiques de prestige, c'est l'esprit d'une vie consacrée à la Musique que nous apprécions, et une curiosité de créateur lui permettant de retrouver des pages de musique ancienne, comme de créer des pièces modernes. Il est, a-t'on pu lire, «  metteur en scène des sons  », «  messager musical  »… »

François H. GERBAUD

( Journal «  CAHIER DE CRITIQUE  »)

FRANCE, Languedoc-Roussillon : Heures musicales de l'Abbaye de Villelongue

« Alliés à la haute virtuosité de l'ensemble parisien, les violons ont parlé à nos cœurs le langage universel, intemporel, de la Musique : sous la direction de Dominique FANAL , les musiciens de l'ensemble, en escale entre le Festival de Tarazona et celui de Béziers, ont donné le meilleur d'eux-mêmes »

GLADYS

( Journal LA DEPÊCHE DU MIDI )

«  Bravo et acclamations ont rappelé l'orchestre, ensemble musical de très bonne qualité, et son chef Dominique FANAL , dont nous avons apprécié la précision et la maîtrise, et, en même temps, l'émotion et la sensibilité musicales »

NOËM

( Journal L'INDEPENDANT )


ESPAGNE, Palma de Majorque : Orchestre Symphonique des Baléares

«  Dominique FANAL est un bon chef, un être de dialogue, et c'est un plaisir de travailler avec lui : il a créé une atmosphère de sécurité, et ce concert sera un événement unique… »

Serafi NEBOT, violon-solo de l'Orchestre Symphonique des Baléares

( Journal BALEARES )

«  FANAL illumine Chostakovitch ….

La direction persuasive de Dominique FANAL (…) Chef au tempérament fougueux, et amoureux des grandes plages sonores, comme l'aura démontré la Symphonie de Chostakovitch (…) Comme par magie, FANAL nous transporta et « illumina » une version spectaculaire de la Cinquième Symphonie de Chostakovitch… Notes remplies d'angoisses, passages mélancoliques, presque chaotiques, expressions brillantes, phrases incisives et bien timbrées… L'orchestre « respirait », suspendu au geste attentif et précis de FANAL , et à ses effusions de passion et d'enthousiasme (…) Miracle pour notre orchestre : il est certain que cette vision particulièrement brillante de FANAL s'empara de l'âme de l'auditoire »

B. TORRANDELL

( Journal BALEARES )

«  Baguette agile, attentive et efficace du jeune chef invité Dominique FANAL … Interprétation remplie de passion et d'éclat… Correction et équilibre…. Direction, je le répète, de grand avenir, et passionnée… »

Aguillo de CACERES

( Journal DIARIO DE MALLORCA )

«  Chostakovitch : une ejecucion luminosa y colorista … fuerza timbrica … »

Biel DOMINGO

( Journal ULTIMA HORA )


PARAGUAY, Asuncion  : quinze ans de coopération entre FANAL et la OSCA

« C'est un plaisir de voir avec quelle joie et quelle vitalité dirige Dominique FANAL , le chef du Sinfonietta de Paris  »…..

Marisol RAMIREZ

( Journal ULTIMA HORA )


COLOMBIE, Cali : concert de l' Orquesta Sinfonica del Valle

«  Dominique FANAL hizo resonar a la Sinfonica ….

Dominique FANAL , le chef invité, directeur musical du Sinfonietta de Paris , est venu, a répété, a triomphé !... Sa battue restitua - au plus haut point - une qualité de son et d'interprétation qui fut accueillie par les unanimes applaudissements de l'auditoire. Sûr de ses indications, attentif à tous les détails, FANAL livre la partition, obtenant une grande concentration des musiciens qu'il dirige… Ils jouèrent mieux que jamais : homogénéité, reliefs, clarté des bois… et, si l'on fermait les yeux, on croyait entendre bien plus de cordes qu'il n'y en avait sur scène !… »

( Journal DIARIO DE CALI )


FRANCE, Grenoble : concerts au Théâtre …

«  Dominique FANAL obtient de ses musiciens une couleur fine, homogène, des nuances subtiles et raffinées »

Germaine VADI

( Journal LE DAUPHINE LIBERE )

et encore….

FRANCE, Grenoble  :

à la suite de quatre concerts du «  Sinfonietta de Paris » au Théâtre, en 2000 et 2001

«  Vous avez ovationné le SINFONIETTA DE PARIS la saison dernière… Deux soirées à guichet fermé… En sortant, vous m'avez demandé de renouveler ce plaisir la saison suivante… Voilà, c'est chose faite, ils reviennent, et avec quel programme !

Cette ovation du public, ce succès, on les doit à Dominique FANAL , le chef. Grâce à un punch impressionnant et une gestuelle précise, il sait insuffler aux musiciens la justesse, les nuances, les couleurs, les émotions de l'œuvre. Cette fougue passe la rampe pour atteindre la salle. Le résultat, c'est un public qui frémit, qui vibre, et entre en communion avec les musiciens et la musique. Une vraie « baguette » : passionné, il aime travailler pour un public très large, averti ou profane…

Voici donc réunis à nouveau (…) un orchestre, un soliste et un chef hors-pair , pour deux soirées de plaisir musical pur »

Guy SISTI

( ancien directeur du Théâtre de Grenoble )

«  … et si le SINFONIETTA DE PARIS revient pour la troisième saison consécutive au Théâtre de Grenoble, c'est que votre accueil enthousiaste et l'ovation que vous lui réservez à chacun de ses passages ne laissent aucun doute sur votre désir de le retrouver dans un nouveau programme. Ce succès, on le doit bien sûr à l'ensemble des musiciens, aux solistes, et en particulier à Vinh Pham , violoniste, mais c'est le chef, Dominique FANAL , qui force l'admiration. Tempérament fougueux, amoureux des émotions de l'oeuvre, véritable «  metteur en scène des sons  », il transmet sa passion au public et ce dernier entre en communion avec les musiciens et la musique. La presse est unanime dans le monde entier. Il faut dire que Dominique FANAL est l'invité des plus grands orchestres, sur tous les continents, de la vieille Europe à l'Amérique du Nord et du Sud, à l'Asie…. »

Guy SISTI

( ancien directeur du Théâtre de Grenoble )


La Presse en parle... au SALVADOR

Cliquez sur les images pour agrandir

 

Cliquez sur les images pour agrandir


Cliquez sur les images pour agrandir

Directeur de la publication : A.D.O.R.A.M.U.S - Septembre 2012 -