version courte...BIOGRAPHIES... - version longue

Dominique FANAL, né au Mans (France) en 1956, est depuis 1982 le principal chef del'Orchestre SINFONIETTA DE PARIS, à la tête duquel il présente chaque saison une trentaine de concerts, en France comme à l'étranger (plusieurs tournées aux USA, en Chine, en Corée, en Espagne, aux Canaries...).

Quatre fois Premier Prix du Conservatoire, disciple de Pierre Wissmer, Pierre Dervaux et André Girard notamment, Prix de la Sacem, Prix de la Fondation de France, Prix de la Vocation de l'Académie du Maine et Prix du Conseil Régional des Pays de la Loire, il a dirigé plus de 70 orchestres dans une trentaine de pays du monde: USA, Canada, Angleterre, France, Belgique, Allemagne, Finlande, Italie, Espagne, Portugal, Russie, Biélorussie, Lettonie, Pologne, Roumanie, Argentine, Brésil, Mexique, Colombie, Chili, Uruguay, Paraguay, Salvador, Egypte, Turquie, Corée, Malte, Canaries, Philippines…

Il a dirigé des orchestres aussi réputés que l'Orchestre de la Radio-Tv de Saarbrücken, la Philharmonie Artur Rubinstein de Lodz, les Orchestres Symphoniques Nationaux de Minsk, Riga, Malte, les Orchestres Symphoniques de Santiago, Brasilia, Seoul, les phalanges nord-américaines de Peoria, Alexandria, Greensboro, Spartanburg, l'Orchestre du Festival International de Buenos-Aires, l'Orchestre de la Radio-Tv de Montevideo, l'Ensemble Orchestral de Mexico, le London Concerts Sinfonia, les Orchestres de Chambre de Florence, Palerme, Mannheim, Mikkeli, l'Orchestre Symphonique de l'Ermitage de St-Petersbourg…

Il a aussi collaboré avec des artistes comme Yvonne Loriod, Jeanne Loriod, France Clidat, Viorica Cortez, Youri Boukoff, Piotr Paleczny, Mark Drobinsky, Michel Sénéchal, Alexander Kerr (violon-solo du Concertgebouw d'Amsterdam), Matthias Wollong (violon-solo de la Staatskapelle de Dresde), Jacques Higelin, Brigitte Fossey, Claude Winter...

 

En 2007, il aborde, en Pologne, une activité de chef lyrique, invité par l'Opéra de Silésie pour une Traviata de Verdi dans le cadre du Jubilée du célèbre ténor polonais Wieslaw Ochman. En 2009, il est le seul chef français à se produire successivement - et avec un succès unanime et partout renouvelé - dans les cinq plus grandes villes du monde : Beijing (Pékin), Shanghai, Seoul, Buenos-Aires, Mexico.

Son répertoire va des Baroques aux Contemporains, et on lui doit, tant en France qu'à l'étranger, des dizaines de créations, de compositeurs de tous horizons et de toutes nationalités. Il a enregistré, avec l'Orchestre de la Radio-Tv de la Sarre, la Philharmonie d'Olsztyn, la Philharmonie des Sudètes, l'Orchestre Symphonique d'Europe, le Sinfonietta de Paris , dix CD pour Audite, Quantum, De Plein Vent, Frémeaux Associés, Intégrale, avec de nombreux ouvrages de Thérèse Brenet, Keiko Abe, Franz Constant, Koppel, Kopecki, Delerue, Wissmer, Moreno-Torroba, Krotenberg, Köper (et tout récemment le Stabat Mater de Marc Eychenne), obtenant les meilleures cotations de Diapason et de la revue Répertoire notamment .

A cela s'ajoute une importante carrière de pédagogue : il donne en Argentine, depuis 1995, un cours de Direction d'Orchestre dans le cadre des Masterclasses du Conservatoire Supérieur Manuel de Falla de Buenos-Aires et de la Fondation Eldorado , tout en étant Professeur invité du Festival International de la même ville et du Cours Latino-Américain de Direction Orchestrale à Asuncion. Il fut à plusieurs reprises chef invité du Festival des Orchestres de Jeunes du Québec, il fut Artiste en Résidence à l'Université du Minnesota, et il est, depuis 2006, en sa ville natale, Chargé de Cours à l'Université du Maine. Il fut membre des jurys des Concours Internationaux de Vienne ( Autriche ), Chisinau (Moldavie), Buenos-Aires, Vincenzo Bellini entre autres, et, régulièrement, du Conservatoire Royal de Bruxelles et du Conservatoire de Toulon… Il est enfin membre co-fondateur de l' Action Pierre Wissmer (sous les auspices de la Fondation de France), vice-président de l' Association Roger Calmel , secrétaire du Cercle des Amis de Jean Françaix et de l'Association Adoramus , qui restructure, en 2011, les "Concerts du Mans" et l'orchestre de cette ville.


Diaporama : CHAMPEAUX 2012 - (Crédit photo : www.collectifimage.fr )

 


 

 DominiqueFANAL Chef permanent de l'Orchestre Sinfonietta de Paris , qu'il dirige depuis 1982, et avec lequel il présenta, des années durant, une quarantaine de concerts, chaque saison, à Paris, dans toute la France et à l'étranger, il a dirigé soixante-dix orchestres dans une trentaine de pays du monde, et dans les plus grandes salles (Pleyel, Salle Gaveau, Auditorium du Châtelet à Paris, Opéra Royal de Versailles, Teatro Colon à Buenos-Aires, St-Martin in the Fields à Londres, Palais de l'Hermitage à St-Petersbourg, Rosengarten de Mannheim, Westfalenhalle de Dortmund, Philharmonie Nationale de Minsk, Grande Guilde de Riga, Philharmonie d'Etat de Kaliningrad, Seoul National Cultural Center, Opera House du Caire, Théâtre National de Brasilia, Conservatoire Royal de Bruxelles...). Outre la France, il a été invité à diriger aux USA, au Canada, en Angleterre, Belgique, Allemagne,  Finlande, Russie, Biélorussie, Lettonie, Pologne, Roumanie, Bulgarie, Italie, Espagne, au Portugal, dans la plupart des pays d'Amérique Latine - dont il est l'hôte régulier depuis le début des années 1990 (Argentine, Brésil, Chili, Colombie, Mexique, Uruguay, Paraguay, Salvador), en Corée, en Chine, aux Philippines, en Turquie, Egypte, à Malte, aux Iles Canaries... Il dirige dans les plus grands festivals : Festival d'Ile de France, Festival International de France, Festival de Palma de Majorque, Festival International de Buenos-Aires, Festival Mozart de Montevideo, Festival Seoul-Plazza, Festival international d'été Viva Vivaldi de Mexico, Festival International de San Juan, Royal Baltic Festival à St-Petersbourg, Festival de Catane (où il dirige notamment la Philharmonie roumaine de Ploiesti), Festival des Soirées Musicales d'Eté de Paris, les Concerts de la Cité....

    Il est régulièrement engagé par des formations aussi prestigieuses que l'Orchestre de la Radio-Tv de Saarbrücken, l'Orchestre de Chambre de Mannheim, la Philharmonie Nationale polonaise Artur Rubinstein de Lodz, l'Orchestre Symphonique de l'Hermitage de Saint-Petersbourg (Camerata de St-Petersbourg), l'Orchestre National de Lettonie, l'Orchestre National de Bielorussie, l'Orchestre Symphonique de Seoul (qui lui décerne en 2000 un spécial Cultural Award pour sa coopération avec la Corée), les orchestres symphoniques nord-américains de Peoria, Alexandria, Greensboro, Spartanburg, Duluth, le London Concert Sinfonia , les Bulgarian Sofia Soloists , l'Orchestre du Festival International de Buenos-Aires, l'Orchestre Symphonique National de Brasilia, l'Orchestre Symphonique de Santiago, l'Ensemble Orchestral de Mexico, l'Orchestre de Chambre de Mexico, l'Orchestre Symphonique de la Radio-Tv de Montevideo, l'Orchestre de Chambre de Florence, l'Orchestre de Chambre de Palerme, l'Orchestre National de Malte, l'Orchestre Symphonique National du Caire, le Coro Nacional de Jovenes de Buenos-Aires, le Coro Polifonico Nacional d'Argentine... Il a entretenu une collaboration intense (tournées, festivals, enregistrements) avec les Philharmonies polonaises de Lodz, Walbrzych, Olsztyn, Koszalin, et avec l'Orchestre finlandais de Mikkeli.

    Il a été, de 1996 à 2008, dans les montagnes d'Ardèche, dans le sud de la France, directeur artistique du festival "Musique au Volcan".  

    A plusieurs reprises, il a conduit au succès le Sinfonietta de Paris à travers le monde : par trois fois aux USA, en Chine (Pekin, Shanghai, Tianjin...), en Corée, en Turquie (Festival East meets West d'Ankara), en Espagne (concert à la Radio-Télévision de Madrid, diverses tournées et plus de dix grandes villes visitées en 1988 et 1995), aux Baléares (1990), aux Canaries (2006 et 2009)

    En 2003, il est engagé pour une série de concerts à Paris avec l'Orchestre de Chambre Français Albéric Magnard

    Son répertoire s'étend des oratorios classiques et baroques aux grandes pages contemporaines : Rivier, Tomasi, Ohana, Messiaen, Landowski, Daniel-Lesur, Jolivet, Jacques Hétu, Milhaud, Françaix, Tansman, Gorecki, Schnittke, et il donna en première audition de nombreuses oeuvres de Wissmer, Brenet, Calmel, Raynaud, Creuze, Mikofalvy, Rattenbach, Feldbusch, Moss, Theodorakis, Chamouard, Krotenberg, Veyrier, Eychenne, Pardo, Montero, Houlez, Senanes, Cellac, Stilman, Carbo, Uga, Brito, Delisle...

    Il a accompagné des solistes de tout premier plan, tels Yvonne Loriod, Jeanne Loriod, France Clidat, Annie Jodry, Viorica Cortez, Youri Boukoff, Piotr Paleczny, Mark Drobinsky, Michel Sénéchal, Jean-Philippe Courtis, ou encore Alexander Kerr (violon-solo du Concertgebouw d'Amsterdam), Matthias Wollong (violon-solo de la Staatskapelle de Dresde), Götz Bernau (violon-solo du Symphonique de Berlin)... Il collabore avec des artistes comme Brigitte Fossey, Claude Winter, Carole Bouquet, Laura Minnelli, Jacques Higelin, dont il donne en création publique, en 1998, la Symphonie des Droits de l'Homme....

    Cette même année 1998, Yvonne et Jeanne Loriod lui confient la direction du concert commémorant, au Conservatoire de Paris, le 90è anniversaire de la naissance d'Olivier Messiaen, et le centenaire de Maurice Martenot,  événement au cours duquel, outre les Petites Liturgies de Messiaen, il crée Clartés et Lumières de Jacques Charpentier et Ondomorphies d'Akira Tamba.

    En 2007, le grand ténor polonais Wieslaw Ochman l'invite, dans le cadre de son jubilée, à diriger une Traviata mise en scène par lui, à l'Opéra de Silésie.

    En 2009, il est le seul chef français à se produire successivement - et avec un succès unanime et partout renouvelé - dans les cinq plus grandes villes du monde : Beijing (Pékin), Shanghai, Seoul, Buenos-Aires, Mexico.

    Ses derniers compact-disques ont révélé les Symphonies et Concertos de Pierre Wissmer, l'oeuvre de Thérèse Brenet, les Concertos pour quatre guitares de Delerue, Moreno-Torroba et Franz Constant, diverses pages d'Alain Krotenberg, notamment avec l'Orchestre Symphonique d'Europe, le Symphonique Européen et les Solistes de Radio - France (Guy Comentale, Daniel Raclot, Hélène Devilleneuve), les Concertos pour marimba de Koppel, Kopetzki, Köper et Keiko Abe, le Stabat Mater de Marc Eychenne... On lui doit une douzaine d'enregistrements parus chez Audite, Integral classic, Classical-Frémeaux-Associés, Quantum, De Plein Vent , qui obtiennent à plusieurs reprises les meilleures cotations de Diapason et de la revue Répertoire notamment...

    Il fait partie de plusieurs jurys de concours en France et en dehors : à Toulon, au Conservatoire Royal de Bruxelles, et, dès 1994, de ceux du Concours International de Musique de Vienne (Autriche), à partir de 1996 de ceux du Concours International de Musique de Buenos-Aires, de ceux du Concours International Vincenzo Bellini - où il siége aux côtés, notamment, de Mario Tipo et Naum Shtarkman - et, tout récemment, du jury du Concours International de Jeunes Chefs d'Orchestre de Chisinau, en Moldavie.

    A cela s'ajoute une importante carrière de pédagogue : il donne en Argentine, depuis 1995, un cours de Direction d'Orchestre dans le cadre des Masterclasses du Conservatoire Supérieur Manuel de Falla de Buenos-Aires et de la Fondation Eldorado , tout en étant Professeur invité du Festival International de la même ville et du Cours Latino-Américain de Direction Orchestrale à Asuncion et Caacupe, et il participe parallèlement à l'éducation musicale de jeunes Paraguayens (dont certains  sont devenus des professionnels dans les deux Amériques), ceci sous les auspices de la Fondation Sonidos de la Tierra . Il fut à plusieurs reprises chef invité du Festival des Orchestres de Jeunes du Québec, fut artiste en Résidence à l'Université du Minnesota, et il enseigne, depuis 2006, en sa ville natale, Le Mans, au sein de l'Université du Maine.

    Il est enfin membre co-fondateur de l'Action Musicale Pierre Wissmer (sous les auspices de la Fondation de France), vice-président de l'Association Roger Calmel, secrétaire du "Cercle des Amis de Jean Françaix", et un des créateurs de l'association Adoramus, qui restructure, en 2011, les "Concerts du Mans" et l'orchestre de cette ville.

....Dominique Fanal avait travaillé, tout jeune, le piano, l'écriture, l'analyse, l'histoire de la musique, l'orchestration, avec Pierre Wissmer notamment, la direction d'orchestre auprès de Pierre Dervaux, André Girard (dont il devient vite l'assistant dans le cadre de ses cours d'été), Jacques Pernoo, Fernand Quattrocchi...

....Parallèlement à une Maîtrise de Lettres, il avait obtenu quatre fois le premier prix du Conservatoire, le Prix de la Sacem en 1976 et 1980, un Premier Prix Interconservatoires des Conservatoires de Genève et du Mans, le Prix de la Vocation (Académie du Maine, 1980), le Prix de la Fondation de France en 1982 et, en 1987, le Prix du Conseil Régional des Pays-de-la-Loire pour la composition de son oratorio Les Jours de la Passion .


Directeur de la publication : A.D.O.R.A.M.U.S - Septembre 2012 -